Alliance of Galactic Explorers

Forum des AGE pour Ogame, univers 22
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chaude planète (ch3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Troika
Invité



MessageSujet: Chaude planète (ch3)   Mar 19 Sep - 10:53

La journée avait été belle et paisible. Elle était passée lentement, comme l'une de ces chaudes journées d'été pendant les vacances sur la Tauri. La Princesse Impératrice d'Arya Svit Kona, Troïka, confortablement installée dans un petit patio dissimulé par de nombreuses plantes vertes, remonta un peu le col de son pull. La température sur Arya Svit Kona n'avait pourtant rien à voir avec celle de la Tauri. Dans ses jeunes souvenirs, alors que sa mère était encore en vie et l'envoyait pour les vacances se fondre dans la population humaine, Troïka se rappelait les grandes plages de sable blanc que le soleil rendait aveuglantes... La Tauri aurait bien mieux convenu à son Peuple Dragon qu'Arya Svit Kona, mais depuis que les terriens avaient découvert une porte des étoiles, l'Alliance Intergalactique avait signé un traité de non acquisition de cette belle planète bleue. Au mieux pouvait-on espérer aller y passer ses vacances quand on était un "extra-terrestre", aussi discrètement que possible, ce qui pourtant créait parfois des situations assez délicates, comme cette femme qui, quelques années auparavant, avait décrit une créature s'étant emparée de l'enveloppe corporelle de son mari : "il portait un costume d'Edgar flambant neuf"... Heureusement, une police terrienne spécialement formée (le MIB) gérait les débordements extra-terrestres tandis qu'une force militaire nommée SG-1 surveillait les frontières de leur espace. La jeune impératrice se promit de recontacter le peuple pingouin car Bond, son Dragon espion, l'avait avertie que le peuple de FireFly entretenait des relations d'amitié avec les terriens...

Troïka s'étira. Du bout du pied elle heurta une petite table basse et un transpondeur chût lamentablement par terre. Elle soupira et se pencha pour le ramasser. Tiens, il était éteint... Celà expliquait très certainement pourquoi, depuis près de deux heures, personne ne l'avait dérangée! Elle se promit de renouveler l'expérience, de temps en temps... Puis elle enclencha l'interrupteur de la petite machine.

Immédiatement de nombreuses lumières s'allumèrent, clignotèrent, et furent associées à une sonnerie stridente. La jeune impératrice, face au nombre d'appel, craignit un instant le pire : une de ses colonies avait-elle été attaquée? Elle attrapa sa couronne, la posa rapidement sur son front, et enclencha la réception du premier appel. La tête de Baveur, qui travaillait aujourd'hui à la Tour de Contrôle, apparut en gros plan.


- Princesse! fit-il, visiblement excité. Nous venons de recevoir une livraison de l'Empereur Carmin. Je vous envoie les chiffres des ressources...

Aussitôt dit... Les chiffres, assez rondelets, s'affichèrent. Troïka frissonna : la dernière fois aussi elle avait reçu des ressources avant l'attaque... Cette fois-ci, elle devait réagir, vite!

- Baveur, déclenchez immédiatement la remise en état de notre centrale électrique solaire et faîtes transporter les ressources restantes sur Skulblaka. Vite!

- Oui, ô mon Impératrice, conclut le Dragon, visiblement satisfait de la réponse de sa dirigeante.

Un second appel enchaîna immédiatement. Cette fois-ci, Troïka reconnut l'ignoble petit sous-fifre de la tour de contrôle. Ce dracoïde, petit et osseux, ne pouvait dissimuler qu'il appartenait à une sous-race. Ses écailles n'avaient pas l'irridescence des dragons de Pure Souche, ceux qui avaient connus l'Ancien Code et avaient sû choisir avec discernement leurs compagnons de reproduction afin de conserver intacte la race. En effet, la mère de Troïka lui avait raconté, quand elle était encore enfant, que les Dragons avaient subi eux aussi, comme beaucoup des peuples de la galaxie, les agressions répétées des Goaul'd. La démographie du Peuple Dragon avait chuté considérablement jusqu'au moment où leurs ennemis, après de nombreuses expériences, avaient renoncé à s'emparer des corps des dragons qu'ils ne jugeaient pas propice au transport de leurs larves. C'est alors que les quelques centaines de dracoïdes qui avaient survécu s'étaient réunies pour prendre des mesures démographiques strictes. Ils imposèrent des lois sévères pour éviter la consanguinité, arrangèrent de nombreux mariages, et mirent pendant plusieurs siècles leurs sentiments personnels de côté afin de préserver leur race. Mais dans tous les peuples des dissidents contournent toujours les lois. Celà aussi se produisit sur Ary Svit Kona. Certains dragons, d'une parenté trop proche, firent tout de même des oeufs, et le résultat ne se fit pas attendre. Les petits dragons qui naissaient n'avaient rien à voir avec leurs splendides parents et ne pouvaient prétendre à aucun poste représentatif dans la société. Ils ne pouvaient non plus prendre pour compagnon des dragons "pure souche", et cette mesure accentua encore les disparités car, refusant de sacrifier leurs existences, les dragons génétiquement non conformes firent des petits ensemble... Troïka ferma les yeux un court instant : jusqu'à présent, elle n'avait trouvé aucune solution à cet épineux problème social qui divisait son peuple.

- Oui? fit-elle à l'adresse du dracoïde.
- C't'était pour dire à son Altesse que not' vaisseau d'colo y'est bien arrivé sur la nouvelle planète.
- Et...? enchaîna Troïka, vivement intéressée.
- Ben l'a colonnisé quoi!
- Mais cette planète, quelles sont ses caractéristiques? s'impatienta la jeune impératrice.

Le vilain petit dracoïde prenait visiblement beaucoup de plaisir à donner ses informations au compte-goutte, pour mettre les nerfs de sa Princesse en pelote, à n'en pas douter!

- Ben, c't'une planète, quoi! Pas très grande. V'voulez les stats?
- Evidemment!
- j'vous les envoie... dès qu'j'les r'trouve...

Troïka bouillait intérieurement...

- Quel est votre nom? fit-elle abruptement.
- Heu... je... Jojo, M'dame... répondit le dragon, visiblement décontenancé.
- Jojo, inutile de m'envoyer vos trois tonnes de rapport, transmettez-moi les données immédiatement sur mon transpondeur.

Et sans lui laisser le temps de dire "oui ou merde", elle coupa la connection. Ce dragon l'exaspérait, c'était un affreux Jojo...

Le transpondeur bippa, annonçant l'arrivée des données attendues. Troïka les lut sans enthousiasme : la planète, malgré sa bonne position dans le système solaire, ne répondait pas à ses espérances. Elle aurait aimé trouver une grande planète pour pouvoir lancer de grandes exploitations minières dans les mois à venir. Mais celle-ci ne convenait pas. Puis son regard se porta sur la dernière ligne du rapport, celle qui donnait quelques informations topogaphiques et climatiques sur sa nouvelle colonie. C'était une planète chaude... La température moyenne dépassait les 43°C... une vraie planète de dragons... L'impératrice se laissa aller dans le fauteuil, en proie à un léger vertige : elle ne pourrait pas détruire cette planète comme elle l'avait pensé de prime abord, les dragons ne la laisseraient pas faire. Il lui faudrait avant trouver une autre planète chaude...

Se redressant, elle posa son transpondeur sur la petite table, et passa sa main au-dessus de lui. Immédiatement, un large écran holographique apparut au-dessus de la machine et lui offrit le reflet de sa propre image. La jeune impératrice réajusta sa tenue, puis enclencha le bouton de transmission générale.


- Peuple Dragon, commença-t-elle d'une voix assurée, nous venons de coloniser une nouvelle planète. Cette planète, bien que petite, est une planète chaude. Nous y développerons des colonies minières et j'ai besoin de volontaires pour y partir dès ce soir. Je baptise cette planète du nom du Feu dans notre Ancien Langage : Brisingr.

Troïka coupa la transmission générale. A l'extérieur du Palais une clameur s'élevait peu à peu, scandant le nom de la planète du Feu : Brisingr... Brisingr... Brisingr!
Revenir en haut Aller en bas
 
Chaude planète (ch3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Balaho] Ça sent le méthane ... [Sur la planète][Terminé]
» Ma planète, ma vie, mon oeuvre!
» Planète paumée de Royal-Ronk
» Ludo Planète à Beauvais
» Une autre planète bleue à 20 années lumières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance of Galactic Explorers :: Au bon fut de LeffeDeut ! :: Textes roleplay-
Sauter vers: