Alliance of Galactic Explorers

Forum des AGE pour Ogame, univers 22
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vengeance (ch4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Troika
Invité



MessageSujet: Vengeance (ch4)   Jeu 21 Sep - 16:55

Troïka reposa sur son bureau la missive de l'empereur Bone. Elle laissa son regard passer au-delà de la large fenêtre et se perdre dans la nuit étoilée. Là-bas, à plusieurs systèmes solaires du sien, se jouait une tragédie. Deux étoiles de la Mort allait venger le Peuple Dragon, semant à leur tour mort et destruction. Etait-ce ce qu'elle voulait?

Oui... Les Dragons sont fiers et rancuniers, elle n'avait pas le choix : elle devait se montrer digne de la confiance qu'ils lui avaient accordé en la laissant, si jeune, succéder à sa mère. Bozo le Clown allait payer au centuple le massacre de son Peuple.

Elle ferma les yeux, en proie à un léger vertige. Etait-ce ainsi quand l'on se prenait pour dieu? Bozo avait-il lui aussi ressenti cette oppression quand il avait commandé à ses troupes d'anéantir en partie Arya Svit Kona? Non, lui n'avait pas dû se poser toutes ces questions...

Et puis, il y avait l'Alliance of Galactic Explorers. Les Empereurs l'avaient très largement soutenue dans la difficile et longue épreuve qui avait suivi la catastrophe. Ils lui avaient fourni non seulement des ressources pour se reconstruire mais aussi, pour certains, une amitié dont elle ne pouvait plus se passer aujourd'hui. Annuler l'attaque des Etoiles de la Mort ne serait-ce pas se montrer faible face à ces Empereurs si puissants? Elle ne cherchait pas à faire régner la terreur dans sa galaxie, mais les autres devaient savoir ce qu'il en coûtait de s'attaquer à un membre de l'A.G.E, quel qu'il soit. Et, en secret, elle se mit à espérer pouvoir un jour, à son tour, venger une jeune recrue de l'Allliance...

Se ressaisissant, la jeune impératrice sortit son transpondeur et le posa devant elle.


- Message écrit pour Bozo le Clown, dit-elle clairement.

Elle ne voulait pas donner à cet homme le plaisir de découvrir son visage ni même lui laisser le souvenir du son de sa voix...

- Cher Empereur ennemi,

vous souvenez-vous de moi? Savez-vous quelle tragédie au sein du Peuple Dragon a causé votre attaque sur ma planète mère Arya Svit Kona? Ou peut-être n'étions-nous, mon Peuple et moi-même, que de simples numéros sur la longue liste de vos planètes attaquables.
Sachez que les Dragons n'oublient jamais, et nous nous étions résolus à attendre patiemment notre heure de vengeance mais nos amis de l'AGE en ont décidé autrement.
Adieu donc.

Troïka, Impératrice d'Arya Svit Kona

Satisfaite après relecture, elle appuya sur une touche clignotante. Celle-ci se figea puis s'éteignit. Le message était parti, les dés étaient jetés...
Revenir en haut Aller en bas
Troika
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance (ch4)   Jeu 21 Sep - 19:31

Collissimo courrait comme un dératé dans le Palais Impérial, ce qui pour un dragon n'avait rien de difficile puisque tout le monde sait qu'un second coeur est venu remplacer la rate depuis bien longtemps déjà afin d'alimenter ce long corps du bout du cerveau jusqu'au bout de la queue. Cependant, sa course sur les dalles marbrées avait pour très désagréable effet de produire un aigü et répétitif crissement très pénible pour l'oreille humaine. Pas pour l'oreille d'un dragon, à priori. Collissimo ralentit cependant sa course en arrivant près de la chambre impériale où devait se reposer sa Princesse car il se rappela les lourds reproches que lui avait un jour adressé l'Empereur Lalavette suite au même bruit qu'il avait produit sur le dallage du Palais de sa planète...

Parvenu devant la porte, le Dragon jeta tout de même un regard dans le mirroir pour jauger de son apparence : il était très "service service" et ne se présentait jamais sous une mauvaise apparence aux gens d'un rang élevé. Ses écailles jaunes luisaient dans la douce pénombre, ses picots bleu marine sur la tête se tenaient bien droits, c'était parfait... Il toqua à la porte...


- Hum... oui? fit une petite voix ensommeillée.
- Princesse, c'est Votre Serviteur Collissimo. Je porte un message de la première importance.
- Un instant mon cher Dragon...

Une vague de chaleur, presque aussi brûlante que le feu intérieur qui léchait constamment sa trachée, emplit le coeur de ce "cher Dragon". Il se redressa fièrement, patientant quelques instants pendant que son Impératrice Adorée se préparait à le recevoir.

- Tu peux entrer Collissimo, fit de nouveau la petite voix, bien éveillée cette fois-ci.

Il découvrit quelques secondes plus tard Troïka installée dans un superbe fauteuil en velours rouge et vêtue d'une sompteuse robe de chambre de fourrure blanche, parsemée de fines écailles de dragons qui en réhaussait les pourtours de la taille et de la poitrine. Sa couronne de cristal brillait doucement...

- Je suis confus de vous déranger pendant votre temps de repos, ma Princesse, mais je suis porteur d'une missive de Bozo le Clown qui me paraît être de première importance.

Se courbant respectueusement, il tendit une petite enveloppe à Troïka. Celle-ci fut un peu étonnée d'avoir des nouvelles de son agresseur via un simple courrier papier quand les nouvelles technologies permettaient de communiquer tellement plus rapidement. Elle fit part de sa remarque à son Dragon Postal qui s'enorgueuillit immédiatement du fait qu'à l'air de l'hyperespace et des portes des étoiles il demeurât quelques empereurs qui connaissaient encore la valeur de la trace écrite sur du papier de qualité et porté par des coursiers zélés, issus de longues lignées de...

L'Impératrice n'entendit pas la fin de l'éloge postale de son Dragon. Ses yeux parcouraient avidement les quelques lignes, écrites d'une main calme, et qui tentaient d'expliquer que la situation actuelle n'était pas le résultat d'un désir de l'Empereur Bozo le Clown mais d'une, disons-le franchement, boulette de son petit frère que les premières hormones titillaient actuellement. Etait-ce possible?! Troïka relut une nouvelle fois la missive puis se redressa d'un bond, coupant net le monologue de son Dragon.


- Collissimo, message prioritaire : organisation d'un Conseil Extraordinaire des Anciens Dragons ce soir même, dans une heure. Trouve-les moi tous, sors-les de leurs nids par les fesses s'il le faut, dis-leur que c'est une question de vie ou de mort, et peut-être de la leur s'ils ne se présentent pas!

Fort surpris, le Dragon s'inclina et partit au pas de course dans un raffût insupportable...

L'impératrice se tourna vers son transpondeur. S'il restait une chance d'arrêter l'attaque des Etoiles de la Mort, elle devait faire très vite... Elle était décidée à faire accepter aux Dragons qu'une négociation à l'amiable avec un dédommagement conséquent se présentait comme une meilleure chance de faire passer le Peuple Dragon pour un peuple fier, mais digne, qui connaissait le prix d'une vie... Mais pour celà elle devait contacter Bozo... et cette fois-ci, il entendrait sa voix.

Elle lui résuma ainsi brièvement la situation et conclut en ces termes : "un prix trop faible serait une offense pour les Dragons qui sont un peuple fier, mais un prix trop élevé vous ferait passer à leurs yeux pour un couard, ce qui pourrait être pire."

Puis elle attendit, le coeur battant un peu trop vite, l'heure du Conseil qui serait sans nul doute une épreuve difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Troika
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance (ch4)   Jeu 21 Sep - 21:30

La jeune impératrice faisait les cent pas dans la petite salle attenante à la Salle du Grand Conseil. L'heure était passée depuis plusieurs minutes, et derrière la porte elle pouvait entendre les voix rauques et impatientes des Anciens Dragons qui attendaient sa venue. Ils ne savaient pas pourquoi ils étaient là, et certains n'avaient visiblement pas appréciés d'être convoqués sans plus de manière à un Grand Conseil...

Mais Troïka ne pouvait se résoudre à pénétrer immédiatement dans l'arène. Elle guettait du coin de l'oeil son transpondeur : pourquoi Bozo le Clown, après un message engageant où il disait espérer que sa proposition conviendrait, n'avait-il toujours pas couché par écrit cette fameuse proposition?

N'y tenant plus, la Princesse Troïka attrapa son transpondeur et passa en message prioritaire.


- Message prioritaire simultané pour l'Empereur Bone et son Peuple Troll.

il y eut quelques grésillements puis la liaison s'établit, claire et forte.

- Empereur Bone, c'est un plaisir de vous entendre, confia Troïka pour qui cette conversation était un intéressant dérivatif au stress du Grand Conseil.
- Ce plaisir est partagé, lui fit une voix grave.
- Je... je me demandais où en étaient vos Etoiles de la Mort...
- Comme prévu il y a quelques heures, je les ai mis en stand by en attendant la décision de votre Conseil des Anciens Dragons. Mais je reste à votre entière disposition s'il y a nécessité de relancer l'attaque...
- Je vous remercie, empereur, je vous tiens au courant le plus rapidement possible...

L'Impératrice raccrocha et inspira profondément. Elle planta son regard sur la lourde porte de bois qui la séparait encore pour quelques instants des dragons qui rugissaient derrière, et adopta l'attitude la plus digne et forte qu'elle put se fabriquer. Elle ne pouvait plus remettre ce moment à plus tard. Si Bozo ne l'appelait pas rapidement, elle ne pourrait plus rien pour lui...

C'est d'un pas décidé qu'elle poussa la lourde porte et devint la cible des yeux rougeoyants des Anciens Dragons...
Revenir en haut Aller en bas
Troika
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance (ch4)   Jeu 21 Sep - 23:35

Les protestations s'amplifièrent encore. En haut de la petite estrade d'où elle ne dominait en rien la taille imposante des Anciens Dragons, la Princesse Troïka tentait de ne pas perdre le maintien dû à son rang. Pourtant, face à leurs rugissements excédés, leurs longues queues épineuses qui se balançaient dangereusement à quelques mètres d'elle, et les griffes qui parfois se plantaient sans vergogne dans les magnifiques anciennes tables de la Salle du Conseil, il était difficile à la Princesse de refuser à ses jambes de l'emporter au plus vite loin de ce tumulte.

- C'est hors de question, lâcha un énorme dragon vermeil en même temps qu'un jet de flammes qui lêcha les écailles argentés de son voisin le plus proche. Jamais les dragons ne plieront face à une telle insulte!
- Bien dit!!
- Nous ne sommes pas des pantins!! s'égosilla un dragon étonnament petit mais qui regagnait en gesticulations ce qu'il perdait par la taille.
- Le Peuple Dragon est fier et patient!! Si l'Impératrice n'ose pas nous venger aujourd'hui, nous nous vengerons nous-mêmes demain! clama une grosse voix.
- On n'est pas des marionnettes, s'égosilla encore le petit dragon.
- Messieurs, Messieurs!!! osa enfin intervenir Troïka.
Puis profitant d'une brève acalmie :

- Je suis depuis peu de temps, il est vrai, à la tête de votre peuple. Mais je vous connais bien. J'ai grandi à vos côtés, j'ai partagé vos coutumes, j'ai suivi l'enseignement de vos professeurs, et aujourd'hui j'essaye de marcher dans les pas de ma mère, la défunte Reine Mère Impératrice d'Arya Svit Kona, Gaëlla La Nourricière.

Un grand silence respectueux s'était fait dans la Salle du Conseil des Anciens Dragons. Troïka sut d'instinct que si c'était avant tout l'image de sa mère que les dragons aimaient tant qui avait permis ce retour au calme, il lui faudrait en tirer avantage rapidement.

- Et ce que j'ai appris de vous, reprit-elle calmement, a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Je suis fière, forte, et je ne permettrai à aucun Empereur de tout l'Univers Connu de bafouer l'Honneur des miens, votre Honneur. Car l'Honneur est le premier engagement que porte un dragon à peine éclos et la dernière étincelle de vie qui sort de son âme en Paix. Mais je sais aujourd'hui aussi que derrière vos écailles, battent les plus beaux coeurs de toutes les Galaxies Unifiées, des coeurs remplis d'amour, de joie, de philanthropie, de compassion, car les Dragons sont nés pour servir de modèle aux autres peuples. "Skulblaka Varden Noka" disaient les Anciens, "Les dragons gardiens qui savent tout", l'avez-vous oublié?

Légère rumeur approbatrice dans la salle... Troïka ne devait pas perdre la main.

- Serez-vous un modèle pour les autres peuples et pour nos enfants en allant anéantir toute une planète? Serons-nous un modèle de compassion et d'intelligence en refusant une main tendue? Notre histoire ne nous a-t-elle enseigné que la guerre?

- Quelle main tendue? fit la voix haut perchée du petit dragon. Ca pour la tendre, il l'a tendue sa main : sur notre museau!! Et il faudrait qu'on lui tende l'autre joue peut-être? Ca c'était valable dans les vieilles cultures des Tauri, pas chez nous!! Nous, c'est oeil pour oeil, crocs pour crocs!

Dieu que ce nabot était insupportable! En quelques phrases bien senties il avait réussi à remettre les gros dragons en pleine agitation. Il fit un petit sourire faussement contrit à son impératrice qui lui rendit une grimace plus proche du tirage de langue que du sourire forcé...

- Dragons! cria-t-elle pour rétablir l'ordre. Bozo le Clown n'était pas véritablement responsable de notre défaite, il nous l'a expliqué! Faut-il punir toute la famille pour la faute d'un seul de ses membres?
- Qu'il nous livre le petit frère, fit un gros dragon bleu ventripotent, et on s'en accomodera avec un peu de sauce pour faire passer le goût des hormones!

Troïka soupira d'impuissance tandis que des gros rires gras et connaisseurs s'étalaient dans la salle comme la future sauce d'accompagnement sur le petit frère de Bozo le Clown.

- C'est honteux! s'obstina l'impératrice que plus personne n'écoutait. Vous ressemblez à des ventres sur pattes!! Bozo pourrait faire une offre généreuse afin que nous ne l'attaquions pas!
- Toutes les ressources de la galaxie ne nous rendront pas ceux que nous avons perdus, fit une douce voix de dragonne.

Le silence se fit de nouveau, chacun semblait perdu dans ses souvenirs douloureux quand le transpondeur de la Princesse vibra dans la manche de sa robe. Elle consulta discrètement le petit écran et ne put retenir un soupir de soulagement. Puis, relevant la tête, le sourcil interrogateur, elle abattit :

- Même 1 000 000 de métal et 500 000 de cristal?

Durant le silence qui suivit Troïka ne put même plus percevoir les battements de son coeur qui avait dû suspendre toute activité.

- Ben, ça fait une somme... commença le premier dragon.
- C'est ce qu'il nous manque pour notre usine de nanites... poursuivit un second.
- C'est généreux sans être offensant, je trouve... enchaîna le petit dragon d'une voix bien plus posée.
- Nous serions des goujats de refuser, messieurs, conclut la dragonne.

Et sans réellement dire "oui ou merde", ce qui en langage dragon voulait dire "oui", ils quittèrent la salle en extrapolant sur le potentiel qu'ouvrait cet apport considérable de ressources et sur le temps qu'il ferait demain sur les colonies chaudes...

Troïka les regarda partir, sans parvenir à masquer totalement son étonnement. Visiblement, elle avait omis de citer une qualité importante chez les dragons : ils étaient d'un caractère un peu vénal, au fond... Elle ne manquerait pas de s'en rappeler en temps voulu.

En attendant, les Etoiles de la Mort s'éloignaient de la planète de Bozo le Clown.
Revenir en haut Aller en bas
Gerlinde
Voyager fofo
Voyager fofo
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 41
Localisation : Univers 22 fort logiquement
Date d'inscription : 06/06/2006


Race: Hobbit de l’espace
Politique: Pépère
Terreur:
-1/200  (-1/200)

MessageSujet: Re: Vengeance (ch4)   Ven 22 Sep - 1:08

Citation :
ils étaient d'un caractère un peu vénal, au fond...

tiens ! ces créatures alliés me sont d'un coup plus sympathiques I love you

_________________
Envolons nous vers les mystérieuses cités d'or !
Oups... pardon trompé d'univers... (c'est le cas de le dire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vengeance (ch4)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vengeance (ch4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance of Galactic Explorers :: Au bon fut de LeffeDeut ! :: Textes roleplay-
Sauter vers: